[AEROTECH] CENTEXBEL : tressage, thermoplastiques auto-renforcés et bio-sourcés


CENTEXBEL est un centre de compétences dédié aux textiles techniques, qui offre aux entreprises des services d’analyse, de conseil et de prototypage.

Il dispose en particulier d’un moyen de tressage multicouche interlock (toutes fibres : verre, carbone, aramide) permettant de réaliser des sections tubulaires de différentes formes, jusqu’à 7 mètres de long. Un investissement dans une machine de tissage 2D/3D complètera bientôt la plateforme composites.

tressage

Installation de tressage

Le centre est également impliqué dans plusieurs projets de recherche autour des composites thermoplastiques auto-renforcés, comme le projet européen BIO4SELF.

Les composites thermoplastiques auto-renforcés sont constitués d’une matrice et de fibres obtenus à partir d’une même famille thermoplastique : une classe de matériau à basse température de fusion pour la matrice, et une autre à très haute rigidité et température de fusion élevée pour les fibres.

Dans le cas du projet BIO4SELF, le thermoplastique étudié est le PLA (polyactic acid, ou acide polyactique), un matériau bio-sourcé et bio-dégradable. Pour obtenir les caractéristiques mécaniques visées, les fibres de PLA seront renforcées de polymères à cristaux liquides sous forme de nanofibrilles.

Bio4self PLA

PLA : acide polyactique – SRPC : Composite polymère auto-renforcé – LCP : polymère à cristaux liquides – Crédit photo : BIO4SELF

Ce projet vise aussi à fonctionnaliser les composites obtenus avec des capacités d’auto-nettoyage, d’auto-réparation et de détection de déformation des fibres.

Les applications envisagées concernent le secteur automobile, le mobilier, le bâtiment et les équipements de sport. Le marché est évalué à 35 000 tonnes par an sous 5 ans, soit environ 165 millions d’euros par an. 

Sources :
Entretien avec Bernard Paquet, R&D Manager chez Centexbel, à l’occasion des rendez-vous AEROTECH, le 2 février 2017.
Site officiel du projet européen BIO4SELF.


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web Kasutan.           Le journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.