Electron : Top départ aux mini-vols spatiaux low-cost

Applications le 12 février 2018

Rocket Lab

La petite fusée Electron de la start-up Rocket Lab a réussi la mise en orbite de trois nano satellites pour deux start-up de l’observation de la terre et de la météo.

A l’aune des exploits spatiaux, il n’y a rien d’extraordinaire à envoyer une boîte dans l’air, sauf que cette première donne le top départ à la révolution du « newspace » : donner l’accès à l’espace sur une base 100 % privée et à un coût sans commune mesure avec ceux jusqu’ici habituels dans l’industrie du satellite.

La fusée Electron a testé son premier vol en 2017 et fonctionne avec des moteurs électriques qui font tourner des turbopompes à base de fibres de carbone et de matériaux composites et qui brûlent un mélange de kérosène et d’oxygène liquide. De 17 mètres de haut et d’un poids de 12,5 tonnes, le petit lanceur est conçu pour envoyer du très léger, des charges de moins de 150 kg sur une orbite éloignée comprise entre 300 et 500 kilomètres de la terre.

Crédit Photo : Rocket Lab

Source : Les Echos