Des progrès dans le recyclage des composites à fibre de verre

Environnement le 9 février 2018

Callahan Dvidie Sunset Copyright GFSI

Les efforts pour recycler davantage les structures composites semblent surtout concerner les composites à base de fibre de carbone – en raison du coût élevé des fibres neuves. Cependant, le vieillissement des premiers parcs éoliens pose aussi le problème du recyclage des composites en fibres de verre. Broyer une pale d’éolienne produit près de 7 tonnes de déchets de fibre de verre ainsi que des poussières dangereuses pour la santé.

 

À ce sujet, Composites World relaie un article de General Electrics présentant sa coopération avec une entreprise de Seattle, GFSI, qui a développé des procédés pour découper et recycler entièrement les pales. Elle utilise des scies à lames fines et de la vapeur d’eau pour contenir et collecter les poussières, et découper les pales en tronçons de 37 mètres plus transportables. Les tronçons sont ensuite broyés et mélangés à d’autres matériaux pour former une nouvelle matière malléable, baptisée Ecopolycrete, qui peut être utilisée pour réaliser de nouveaux produits, comme des plaques d’égout ou des panneaux pour le bâtiment.

GE peut alors racheter ses anciennes pales d’éoliennes à GFSI sous forme de nouveaux produits. En moins d’un an, GFSI a recyclé 564 pales selon cette méthode, et estime que GE pourrait réutiliser plus de 20 000 tonnes de déchets de fibres de verre dans les deux années à venir.

Crédit photo : GFSI

Source : Composites World (en anglais)