Quand les robots font des foils

Applications Fabrication le 6 octobre 2017

Quand les robots font des foils

Jusqu’à présent, la fabrication des foils relevait de l’artisanat de pointe, avec des tissus de carbone pré-imprégnés qui étaient posés à la main sur le moule. Mais la société de Jean-Pierre Dick et Luc Talbourdet, Absolute Dreamer, basée à Lorient, a entraîné dans son sillage un consortium d’entreprises pour mettre au point les premiers foils entièrement fabriqués par un robot.

Les premiers échantillons tests ont été fabriqués sur le plateau technique ComposiTIC, à Ploemeur, tout près de Lorient, puis l’équipe est passée à la vitesse supérieure chez Coriolis Composites, un autre spécialiste du composite. Coriolis a fourni le robot, une machine assez impressionnante (voir la vidéo) et bien sûr très coûteuse…

Luc Talbourdet précise que dans un premier temps, l’objectif n’est pas de proposer des pièces moins chères que celles drapées à la main : « L’idée est plutôt de viser les prix du marché, mais en jouant sur la reproductibilité, la qualité, la rapidité. »

Source : Voiles et voiliers