Revue de presse

Toho Tenax Develops Multi-Material Roof Cover for Toyota Fuel Cell Bus

Toho Tenax développe un capot de toit multi-matériaux et monobloc pour bus à hydrogène

Applications

Toho Tenax a développé un capot de toit multi-matériaux et léger pour un bus à pile à hydrogène. D’après le fabricant, le capot, constitué de composite carbone, d’aluminium et de plastiques légers, peut être réalisé d’un seul tenant, malgré ses grandes dimensions, Le procédé serait capable de grandes cadences.

La structure est destinée au bus à pile à hydrogène de Toyota, le premier au monde à être produit en grande série. Ce véhicule transporte des réservoirs d’hydrogène à haute pression dans sa partie haute, il est donc crucial que les structures supérieures du bus soient aussi légères que possible.

En janvier 2017, l’entreprise Continental Structural Plastics (CSP) a rejoint le groupe Teijin pour développer son positionnement en tant que fournisseur de rang 1 auprès des constructeurs automobiles. D’après Teijin, ce projet pour Toyota devrait ouvrir la voie à d’autres collaborations internes.

Toho Tenax développe un capot de toit multi-matériaux et monobloc

Source : Net Composites (en anglais)


Partagez l’expérience PUXI dans votre région : 27 nouvelles étapes programmées !

PUXI : la Fédération de la Plasturgie et des Composites à la rencontre des jeunes

Événements

 

Le 21 novembre 2017, la Fédération de la Plasturgie et des Composites lance ses deux nouveaux démonstrateurs mobiles dans le cadre du dispositif PUXI (Plastic User Xperience Innovation).

PUXI est une plateforme éducative mobile et connectée. Elle héberge un dispositif qui permet d’assister à des démonstrations en « live » ou en réalité augmenté. Les jeunes pourront intervenir dans la production d’objets plastiques en temps réel.

De novembre 2017 à mars 2018, 27 nouvelles étapes sont programmées pour travailler sur les compétences, présenter les parcours de formation, les technologies et les métiers. Près de 2 500 jeunes devraient bénéficier de l’opération.

Proposer des contrats d’apprentissage et présenter les nouvelles formations tournées vers l’économie circulaire
Les formations de la plasturgie et des composites attirent aujourd’hui en moyenne +10% d’apprentis depuis 2013, dans les formations diplômantes du CAP à Ingénieur. Au total, ce sont plus de 700 apprentis par an qui sont formés en alternance. Pour accompagner les besoins en compétences, de nouveaux itinéraires de formations sont proposés, comme les licences professionnelles en Plastronique pour les objets connectés par exemple.

Source : Fédération de la Plasturgie et des Composites


Chomarat invests in a carbon multiaxial technology

Chomarat développe sa propre machine multiaxiale carbone

Entreprises Matériaux

Chomarat vient d’investir dans une nouvelle machine multiaxiale carbone « 10 fois plus productive qu’une machine de génération précédente », développée en interne sur la base de son expertise technique et actuellement en cours d’industrialisation.

« L’idée est de répondre aux challenges des productions de masse dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, de l’industrie ou des sports & loisirs. Nous serons capables de produire des renforts multiaxiaux (NCF) carbone avec des voiles ou un poudrage en ligne » précise Philippe SANIAL, Responsable R&T du Groupe Chomarat.

Cette acquisition s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement de 35M d’€, annoncé mi-2017, pour accélérer l’innovation et moderniser les sites français de Chomarat.

Source : Chomarat


Dassault Systèmes lancera début 2018 sa place de marché virtuelle façon Amazon de l’industrie

Dassault Systèmes lancera début 2018 sa place de marché virtuelle façon Amazon de l’industrie

Entreprises Fabrication Impression 3D

L’éditeur de logiciels Dassault Systèmes compte jouer les entremetteurs. Lors de son évènement « Manufacturing in the age of experience » à Shanghai, du 7 au 8 novembre, l’éditeur de logiciels a annoncé le lancement au premier semestre 2018 d’une place de marché virtuelle sur laquelle designers et ingénieurs pourront rencontrer fabricants de prototypes et de pièces. Cette market place, comparable à un (petit) Amazon de l’industrie, sera intégrée à la plate-forme cloud 3D Experience de l’éditeur. Elle est en développement depuis plusieurs mois et en test auprès de bêta clients. Sa première version s’adresse aux utilisateurs et fournisseurs de pièces imprimées en 3D. Mais l’éditeur ouvrira la plate-forme aux autres méthodes de fabrication.

La market place réunit pour le moment 30 fournisseurs de service principalement en Europe et aux Etats-Unis dont Proto lab, Initial, 3D Systems, Sculpteo…

Source : Usine Nouvelle


$30 millions supplémentaires pour le développement de Markforged

$30 millions supplémentaires pour le développement de Markforged

Entreprises Impression 3D

La société Markforged a annoncé qu’elle avait levé avec succès $30 millions, un investissement mené par next47, l’entreprise de capital-risque de Siemens. Le géant Microsoft fait désormais partie des nouveaux investisseurs du fabricant américain, connu pour ses imprimantes 3D qui créent des pièces métal et plastiques renforcées par de la fibre de carbone. Markforged a investi à date $57 millions et augmenté ses revenus de 300% au deuxième trimestre cette année.

Source : 3D Natives





IDEC Sport
Pour répondre à la question de la durabilité d’une pièce, il a fallu développer les moyens de regarder comment fatigue un composite. Ce fut l’objet de la thèse : « Contribution à l’étude de la résistance à la compression des stratifiés composites à fibre de carbone haut module. Cas des chargements statiques et cycliques ».

Gsea Design, un pas de plus vers la maîtrise des composites en fatigue